Maintien à domicile des personnes âgées

Il existe plusieurs allocations en faveur des personnes âgées, chacune soumise à des conditions d’attribution propres. L’Aspa (ex minimum vieillesse), accordée aux personnes âgées disposant de faibles revenus, est la plus répandue. Mais il en existe aussi l’APA.

L’allocation personnalisée d’autonomie est une aide financière accordée aux personnes âgées ayant besoin de l’assistance d’un professionnel dans leur vie quotidienne.

L’APA concerne aussi bien les personnes âgées résidant à domicile que dans un établissement. Pour obtenir cette aide, le demandeur doit réunir les conditions suivantes :
• être âgé d’au moins 60 ans ;
• résider en France de manière stable et régulière ;
• avoir subi une perte d’autonomie minimale.

La perte d’autonomie doit correspondre à l’une des catégories 1 à 4 de la grille AGGIR. Les personnes âgées ayant seulement besoin d’une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage ne sont donc pas comprises dans les bénéficiaires de l’aide.

Le montant de l’APA dépend des ressources et des besoins propres à chaque bénéficiaire. En fonction du classement de la personne au sein de la grille AGGIR, le montant auquel elle a droit se trouve plafonné à une certaine somme.

Une personne âgée peut également bénéficier d’une aide à domicile lorsqu’elle est âgée d’au moins 65 ans (60 ans en cas d’inaptitude au travail reconnue).

L’aide peut prendre la forme de services ménagers ou d’une allocation simple.

Pour en savoir plus, voir comment faire une demande d’aide ménagère pour une personne âgée.